Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC
< >

> Evénements > Soutenance de Thèses

Soutenance de Melle Elsa JARIDNIER

Publié le 28 novembre 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 6 décembre 2013 | Plan d'accès
Soutenance de Melle Elsa JARDINIER  pour une thèse de DOCTORAT de l'Université de Grenoble spécialité "Optique et Radiofréquences" intitulée :
Amphithéatre M252 Phelma/ MINATEC/Grenoble-INP
3 rue Parvis Louis Néel - GRENOBLE


Co-intégration de fonctions micro-fluidiques et optiques sur substrat de verre pour l'analyse en milieu hostile.

Melle Elsa JARDINIER

Melle Elsa JARDINIER

Vendredi 6 Décembre  2013 à 10h

Résumé de Thèse:
La volonté actuelle de réduire les risques environnementaux et humains amène les chercheurs à trouver de nouvelles solutions de retraitement poussé des combustibles usés. Dans le but de réduire les volumes d’effluents qu’elle génère, ses temps de réponse et son coût, la miniaturisation de l’analyse chimique en ligne constitue l’un des principaux enjeux de ces recherches.
Dans ce contexte, le présent manuscrit traite de la conception, du dimensionnement, de la fabrication et de la caractérisation d’un capteur spectrophotométrique intégré sur verre borosilicate, pour l’analyse des cations radioactifs. Le dispositif, nommé « guide à nanocanal », est réalisé à l’aide des techniques de gravure sèche par plasma et d’échange d’ions. Il contient un coeur ruban surmonté d’un canal de (100± 10) nm de profondeur et d’un coeur plan, et permet la propagation d’un mode hybride optimisant
ainsi l’interaction fluide/onde guidée sur un large domaine de longueurs d’ondes. Des mesures spectrales d’une solution de nitrate de néodyme en milieu nitrique peu acide (pH 2) et un traitement statistique ont permis de démontrer une limite de détection minimale en terme de coefficient d’absorption de (3,7 ± 0,9) x 10-3 cm-1 sur une longueur de (3,70 ± 0,05) cm et un volume de  seulement (7 ± 3) nL.
Une structure permettant d’augmenter la longueur d’interaction et donc de diminuer la limite de détection est proposée en perspectives de ce travail, de même qu’une étude
préliminaire pour l’utilisation du dispositif en milieu actif.

Composition du jury :
M.Jean-emmanuel BROQUIN /IMEP-LAHC, INPG Directeur de thèse
M. Davide BUCCI IMEP-LAHC, INPG Co-Directeur de thèse
Mme Nadège COURJAL Université de Franche-Comté Rapporteur
Mme Nathalie DESTOUCHES Université Jean Monnet Rapporteur
M. Erick TISON AREVA Examinateur
M. Guy VITRANT IMEP-LAHC, CNRS Examinateur
M. Stephane GRANDJEAN Laboratoire de chimie des actinides DEN-DRCP-SCPS CEA Marcoule
 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Partenaires

Thèse préparée dans le laboratoire IMEP-LAHC, sous la direction conjointe de M.Jean-Emmanuel BROQUIN et Davide BUCCI



mise à jour le 6 décembre 2013

anglais
IMEP-LAHC
Site de Grenoble
Grenoble INP - Minatec : 3, Parvis Louis Néel - CS 50257 - 38016 Grenoble Cedex 1

Site de Chambéry
Université de Savoie - F73376 Le Bourget du Lac Cedex
 


  CNRS  http://www.cnrs.fr      Site Grenoble-INP http://www.grenoble-inp.fr       Université Grenoble Alpes (UGA)      Université Savoie Mont Blanc
Univ. Grenoble Alpes