Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements

Soutenance de NGUYEN Nhat Hai

Mis à jour le 7 juin 2011
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Auteur(s) : Thèse préparée dans le laboratoire CEA-LETI,  sous la direction conjointe de, M.TRAN Quoc Tuan, M.VUONG Tan Phu et M. LEGER Jean-Michel.
   Monsieur NGUYEN Nhat Hai
Références : Vendredi 10 juin 2011 à 10 h - AMPHITHEATRE M001, PHELMA Minatec
Sources : Développement de micro-capteurs intelligents sans fil pour application aux système de gestion energétique des bâtiments.
Date de parution : 10 juin 2011

Informations complémentaires

Résumé de la thèse:

L'utilisation des charges de manière active et intelligente et leur gestion optimale sont parmi les préoccupations majeures des gestionnaires, des fournisseurs, des commercialisateurs et des consommateurs d'énergie,et constitue l'un de axes privilégies du projet smart-grid. L'objectif de cette thèse est de développer et réaliser un système de pilotage des charges des bâtiments résidentiels ou tertiaires en temps réel en utilisant des réseaux de capteurs sans fil. Les méthodes de gestion de charge ont été développées afin de minimiser les pics de consommation, maintenir le confort thermique et minimiser le coût global de consommation. Une conception du système de gestion des charges en temps réel sans fil a été proposée avec la communication standardisée ZigBee. Des démonstrateurs basés sur la régulation adaptative des chauffages et des climatisations d'une part et sur une méthode de délestage doux pour des cuisinières d'autre part ont été développés. Le prototype du système proposé a été réalisé et testé au travers de campagnes de mesures sur un appartement expérimental pour montrer l'intérêt et la performance de ces méthodes. Le système développé permet d'éviter l'utilisation des modèles prédictifs qui sont très difficiles à identifier et à reconfigurer en cas d'ajout de nouveaux appareils électriques dans les bâtiments contrôlés.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 7 juin 2011

Univ. Grenoble Alpes