Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements > Soutenance de Thèses

Soutenance de thèse de FUXA Étienne

Publié le 6 décembre 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 15 décembre 2016 | Plan d'accès
Soutenance de thèse de FUXA Étienne ,  pour une thèse de DOCTORAT de l' Université de  Grenoble Alpes , spécialité  "NANO ELECTRONIQUE ET NANO TECHNOLOGIES ", intitulée:
Amphi M-001 Phelma/Minatec
3 rue parvis Louis Néel
38016 Grenoble cedex1

«Etude théorique du dimensionnement d’une matrice bolométrique au pas de 5μm, par report de dispositifs SOI sur structures suspendues pour des applications dans l’imagerie infrarouge non refroidi»

Jeudi 15 Décembre 2016 à 14h30

Résumé:
Les travaux présentés dans ce manuscrit portent sur la problématique de réduction du pas du pixel des matrices bolométriques utilisées dans l'imagerie infrarouge non refroidie (domaine LWIR). Si l'intérêt d'une telle réduction se comprend bien (augmentation des performances et/ou réduction des coûts de production), la miniaturisation sans perte de performance du point de vue du pixel est un véritable défi. En effet pour les technologies de l'état de l'art à base de thermistors la réduction des dimensions s'accompagne d'une dégradation du rapport signal à bruit ainsi que de l'isolation thermique des détecteurs, nécessaire à l'obtention d'un signal important.
Nos travaux ont consisté en l'évaluation de l'intérêt de l'utilisation de dispositifs SOI en tant que transducteurs thermiques dans une architecture pensée pour le pas de 5μm. Nous avons donc étudié les propriétés thermiques intrinsèques de ces dispositifs pour
comparer l'efficacité théorique d'un tel bolomètre au pas de 5μm à celle attendue pour un bolomètre à l'état de l'art échelonné au même pas ce qui a permis de conclure quant à l'intérêt de ces dispositifs.
Pour terminer nous avons également confirmé qu'une structure permet d'obtenir une absorption convenable mais que la technologie 5μm pose encore un problème du point de vue de l'isolation thermique du détecteur, problème qui n'est pas spécifique au bolomètre SOI et ne remet par conséquent pas en cause son intérêt.
 
Membres du jury :
  • Jalal JOMAAH - Directeur de these
  • Jean-Jacques YON - Examinateur
  • Abdelkader SOUIFI - Examinateur
  • Costin ANGHEL - Rapporteur
  • Nicolas GUERINEAU - Rapporteur
  • Françis BALESTRA - Examinateur

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Partenaires

Thèse préparée dans le laboratoire : UMR 5130 - IMEP-LaHC :Institut de Microélectronique, Electromagnétisme, Photonique – Laboratoire Hyperfréquences et Caractérisation ,sous la direction de Jalal JOMAAH, directeur de thèse .

mise à jour le 5 avril 2017

Univ. Grenoble Alpes