Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements > Soutenance de Thèses

Soutenance de thèse de HO Anh Tu

Publié le 3 juillet 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 5 juillet 2019 | Plan d'accès
Soutenance de thèse de HO  Anh Tu pour une thèse de DOCTORAT de l' Université de Grenoble Alpes , spécialité NANO ELECTRONIQUE & NANO TECHNOLOGIES , intitulée:
Amphi M001/ PHELMA
3 Parvis Louis Néel
38016, Grenoble

« Apport de l'effet d'ondes lentes pour la miniaturisation d'antennes et pour des applications de capteurs d'humidité»

 Anh Tu HO

Anh Tu HO

Vendredi 5 Juillet 2019  à 10h

Résumé:
La technologie des guides d'ondes intégrés (SIW) est connue depuis la fin du vingtième siècle, suscitant l'attention des chercheurs et du monde industriel en raison des faibles pertes d’insertion, de leur tenue en puissance, de leur immunité électromagnétique et de leur faible coût de fabrication. Cependant, ces guides sont encombrants, ce qui constitue un inconvenient majeur pour leur intégration dans un système RF en dessous de 15 GHz. Ainsi, des guides d'onde SIW à ondes lentes (SW-SIW) ont été proposés en 2014, permettant d’offrir une forte compacité. Dans les présents travaux, une antenne à cavité SIW utilisant la topologie à ondes lentes (SW-CBSA) a été développée. Elle permet d’obtenir un gain de 5 dBic avec une miniaturisation de 47% par rapport à une technologie SIW classique. Deux réseaux d'antennes 1x4 ont également été réalisés, les réseaux d’alimentation considérant pour l’un des lignes microruban à ondes lentes, et pour l’autre des guides SIW à ondes lentes afin d’améliorer le blindage électromagnétique. Les deux réseaux d'antennes offrent de bonnes performances avec un gain mesuré de 10.8 dBi et une réduction de taille d’environ 65% par rapport au réseau d’antennes conçu en technologie SIW classique. Ensuite, des capteurs d’humidité ont été développés en combinant l’effet d’ondes lentes à des résonateurs SIW partiellement remplis d’air (PAF-SW-SIW). Ainsi, deux capteurs ont été proposés, un résonateur et une antenne quart mode PAF-SW-SIW permettant d’obtenir des réductions de surface de 74% et 93% par rapport aux structures équivalentes réalisées en technologie SIW remplie complètement d’air (AF-SIW). Pour l’antenne PAF-SW-SIW, une sensibilité de 283 kHz/RH% a été mesurée. Les deux études présentées dans ce travail de thèse ont permis de montrer l'intérêt de la topologie à ondes lentes pour réaliser des structures compactes tout en conservant des performances intéressantes.

Membres du jury :
• Emmanuel PISTONO - Directeur de these
• Philippe FERRARI - CoDirecteur de these
• Dominique BAILLARGEAT - Examinateur
• Anne-Laure PERRIER - Examinateur
• Didier VINCENT - Rapporteur
• Fabien FERRERO - Rapporteur
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Partenaires

Thèse préparée dans le laboratoire : UMR 5130 - Institut de Microélectronique, Electromagnétisme et Photonique -Laboratoire d'hyperfréquences et de caractérisation ,sous la direction de  de PISTONO Emmanuel , directeur de thèse et FERRARI Philippe Codirecteur.

mise à jour le 21 août 2019

Univ. Grenoble Alpes