Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements > Soutenance de Thèses

Soutenance de thèse de Melle Inès KHARRAT

Publié le 8 septembre 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 15 septembre 2014 | Plan d'accès
Soutenance de Melle Ines KHARRAT pour une thèse de DOCTORAT de l'Université de Grenoble, Spécialité Optique et Radiofréquences (OR), intitulée:
PHELMA /MINATEC  salle 253
3 rue Parvis Louis Néel
Grenoble

« Modélisation et réalisation d'un système de récupération d'énergie imprimé. Caractérisation hyperfréquence des matériaux papiers utilisés. »

Melle KHARRAT Inès

Melle KHARRAT Inès

Lundi 15 septembre 2014 à 10h

Résumé de Thèse:
Les travaux présentés dans ce mémoire s’inscrivent dans la thématique de la récupération d’énergie hyperfréquence, appliquée à l’alimentation d’afficheurs électrochrome dans le cadre de la lutte contre la fraude. Cette étude porte sur la conception, l’optimisation et la réalisation de rectennas (rectifying antennas) imprimées sur support cellulosique et réalisée avec des méthodes d’impression industrielles.
La caractérisation des matériaux diélectriques (support papier) et conducteurs a été développée. L’association de la technique des lignes de transmission et de la cavité résonante a permis la caractérisation d’un substrat souple et non cuivré sur une bande de 500 MHz à 3 GHz. Le papier présente des pertes diélectriques contraignantes pour la conception de circuits en HF. Un choix judicieux du substrat et une conception optimisée du circuit ont permis de réaliser des circuits de conversion d’énergie sur papier performantes.
Deux rectennas compactes ont été développée, en technologie micro-ruban, optimisées et imprimées avec la méthode flexographie utilisant une unique couche d’encre conductrice. Elle fonctionne à 2.45 GHz et elles ne contiennent pas de vias de retour à la masse ni de filtre côté HF, ni de filtre côté DC. La première a été imprimée sur papier carton ondulé. Les tensions de sortie aux bornes de l’afficheur atteignent les 0.5 V pour des niveaux de puissance à l’entrée de la rectenna de l’ordre de -10 dBm. La deuxième rectenna a été imprimée sur support plastique flexible ayant 100 µm d’épaisseur afin de réaliser des rectennas 3D. Une tension DC de 1 V a été mesurée aux bornes de l’afficheur lorsqu’on approche un Smartphone fonctionnant en mode Wi-Fi. Les rectennas réalisées sont adaptées à la fois pour le champ proche et lointain.

Mots clés : caractérisation, matériau papier, rectenna, diode Schottky, afficheur électrochrome

Membres du jury :
Pascal XAVIER - Directeur de thèse
Tan-phu VUONG - CoDirecteur de thèse
Philippe BENECH - Examinateur
Laurent CIRIO - Rapporteur
Jean-Daniel LAN SUN LUK - Rapporteur
Anthony GHIOTTO - Examinateur


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Partenaires

Thèse préparée dans le laboratoire : UMR 5130 - IMEP-LaHC (Institut de Microélectronique, Electromagnétisme, Photonique – Laboratoire Hyperfréquences et Caractérisation), sous la direction de Pascal XAVIER, directeur de thèse et Tan Phu VUONG Co-Directeur.

mise à jour le 16 février 2015

Univ. Grenoble Alpes