Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements > Soutenance de Thèses

Soutenance de thèse de Mr Jae Woo LEE

Publié le 19 janvier 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 5 décembre 2011
Soutenance de M.Jae Woo LEE pour une thèse de DOCTORAT de l'Université de Grenoble,spécialité  Microélectronique et Nanotechnologies (MENT)  intitulée :

Electrical characterization and modelling of low dimensional nanostructure field-effect transistors.

Mr Jao Woo LEE

Mr Jao Woo LEE

Lundi   5 Décembre  2011  à 14h:30

Résumé de Thèse:
Cette thèse analyse le fonctionnement de différents types de transistors de faible dimensionnalité sur une base expérimentale. Nous mettons l'accent sur l'analyse des effets de canal courts et des propriétés de transport. En particulier, des caractérisations électriques à température variable nous permettent d'analyser en détail la mobilité dans le canal et de décorréler les différents mécanismes qui la limitent. Plusieurs résultats très importants ont été obtenus. Nous avons montré que, grâce à cette approche qui a l'avantage d'être non destructive, il est possible d'évaluer les rugosités relatives des différentes interfaces qui participent à la conduction dans un transistor de type FinFET, et en particulier celle des faces verticales qui tendent à dégrader les performances du fait de la rugosité induite par le procédé de gravure utilisé pour la fabrication du fin. L'ingénierie de la contrainte représente une technique extrêmement performante pour améliorer le transport. Nous avons étudié le lien entre contrainte et performance pour des transistors à nanofils de type PMOS à canal SiGe. Une analyse approfondie a permis de montrer que la contrainte jouait un rôle plus complexe que prévu dans les composants courts du fait de son impact additionnel sur la diffusion des dopants. Ces conclusions ont des implications technologiques très importantes. Enfin nous apportons également des éléments à l'étude des transistors à nanofils sans jonction (JLT) et, sur la base de simulations simplifiées, à l'évaluation du potentiel des nanofils pour la détection électrostatique de charges.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Partenaires

Thèse préparée dans le laboratoire IMEP-LAHC, sous la direction de Mme Mireille MOUIS en co-tutelle avec Korea University.

mise à jour le 16 février 2015

Contact

Mireille MOUIS, Directeur de thèse
Envoyer un mail

Documents à télécharger

Univ. Grenoble Alpes