Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements > Soutenance de Thèses

Soutenance de thèse de Mr Louis FRADETAL

Publié le 25 novembre 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 17 novembre 2014 | Plan d'accès
Soutenance de Mr Louis FRADETAL  pour une thèse de DOCTORAT de l'Université de Grenoble, Spécialité  " Nano-electronique et  Nano-technologie " intitulée:
Amphi PHELMA M001
3 Parvis Louis Néel - CS 50257
38016 Grenoble

« Réalisation de nanodispositifs à base de nanofils Si et SiC pour des applications biocapteur »

Louis FRADETAL

Louis FRADETAL

Lundi 17 Novembre 2014 à 10h

Résumé de Thèse:
Les biocapteurs ont pour objectif de détecter de faible quantité de biomolécules afin d'améliorer la qualité et la précocité des diagnostics médicaux. Parmi eux, les transistors à nanofils sont des dispositifs prometteurs, car ils permettent la détection électrique de biomolécules sans marquage avec une grande sensibilité et un temps de réponse court. Actuellement, la plupart de ces dispositifs utilise des nanofils de silicium, qui sont limités par une faible résistance chimique, ce qui entraine des variations du signal en présence de solutions biologiques. Pour palier ces inconvénients, le carbure de silicium (SiC) est un matériau prometteur déjà utilisé dans le domaine biomédical pour la fabrication ou le recouvrement de prothèse ou de vis médicales. Outre ses propriétés semi-conductrices, ce matériau est biocompatible et montre une forte résistance à la corrosion chimique. Par conséquent, il ouvre une voie à l'intégration in-vivo des capteurs.
L'objectif de cette thèse est d'élaborer des biocapteurs SiC à l'échelle nanométrique pour détecter des molécules d'ADN. La première étape est la fabrication des transistors à base de nanofils SiC à grille arrière. Un procédé original de fonctionnalisation combiné avec le lithographie et aboutissant au greffage covalent des molécules sondes d'ADN a été mis au point. Finalement, la réponse des capteurs a été mesurée entre chaque étape du protocole de fonctionnalisation. Les variations du signal lors des étapes de greffage des molécules d'ADN sondes et d'hybridation des molécules d'ADN cibles démontrent la capacité de ces dispositifs à détecter des molécules d'ADN. Des mesures complémentaires ont aussi montré la stabilité, la sélectivité et la réversibilité du dispositif.
 
Mots clés: Carbure de silicium, Transistor à nanofil, Biocapteur, Détection d'ADN, Nanofil

Membres du jury :
Mme Blanquet Elisabeth, SIMAP, Grenoble (France) : Directeur de thèse
M. Godignon Phillippe, CNM , Barcelona (Espagne) :
Rapporteur
M. Aguir Khalifa,
IM2NP, Marseille (France) :
Rapporteur
Mr Attolini Giovani, IMEM, Pama (Italie) : Examinateur
Mme  Bano Edwige,  Grenoble lNP : Encadrant
Mme Stambouli Valérie- LMGP, Grenoble-INP  (France) :
Co- encadrant

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Partenaires

Thèse préparée dans les laboratoires  IMEP-LaHC ((Institut de Microélectronique, Electromagnétisme, Photonique – Laboratoire Hyperfréquences et Caractérisation) et LMGP ( Laboratoire des Materiaux et du Génie Physique ) , sous la direction de Mmes Edwige BANO et Stambouli Valérie

mise à jour le 16 février 2015

anglais
IMEP-LAHC
Site de Grenoble
Grenoble INP - Minatec : 3, Parvis Louis Néel - CS 50257 - 38016 Grenoble Cedex 1

Site de Chambéry
Université de Savoie Mont Blanc - F73376 Le Bourget du Lac Cedex
 
 
  CNRS  http://www.cnrs.fr      Site Grenoble-INP http://www.grenoble-inp.fr       Université Grenoble Alpes (UGA)      Université Savoie Mont Blanc
Univ. Grenoble Alpes