Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements > Soutenance de Thèses

Soutenance de thèse de Róbert HORVÁTH

Publié le 28 mai 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
14 juin 2019 | Plan d'accès
Soutenance de thèse de Róbert HORVÁTH, pour une thèse de DOCTORAT de l' Université de Grenoble Alpes , spécialité OPTIQUE ET RADIOFREQUENCES , intitulée:
Amphi M001/ PHELMA
3 Parvis Louis Néel
38016, Grenoble

« Echantillonnage et démodulation de signaux RF modulés à très haut débit »

Róbert HORVÁTH

Róbert HORVÁTH

Vendredi 14 Juin 2019  à 14h

Résumé:
Les technologies de la fibre optique, de la photonique et des radiofréquences seront au coeur des réseaux de communication de la prochaine génération, tandis que les fréquences porteuses des signaux haut débit se déplaceront dans la gamme des ondes millimétriques (30 GHz - 300 GHz). Avec l'utilisation de fréquences porteuses élevées, ces systèmes de transmission nécessitent toujours la détection et la conversion basse de fréquence des signaux vers la bande de base pour le traitement du signal. Dans cette thèse, nous proposons un système mélangeur optoélectronique hétérodyne, basé sur un dispositif original, un photo-mélangeur intégré, pour le traitement optique de données transmises dans une liaison de télécommunication en ondes millimétriques. Le dispositif proposé est une solution envisageable pour les mélangeurs situés du côté récepteur d’une liaison sans fil de réseau radio sur fibre. Le système fonctionne dans la plage de longueurs d'onde de 1,5 μm et tire parti des propriétés ultra-rapides d'un commutateur photoconducteur en InGaAs, associé à un laser à verrouillage de mode semi-conducteur. La caractérisation du photocommutateur a montré une durée de vie ultra-courte des photo-porteurs de 1,2 ps, ce qui garantit la bande passante
élevée et la capacité à fonctionner en ondes millimétriques du dispositif. Les caractérisations du système ont permis d'obtenir une réponse relativement uniforme dans les domaines électrique et optique jusqu'à 164 GHz. Nous avons démontré les performances du système mélangeur optoélectronique par la conversion basse de fréquence et la
démodulation d'un flux de données modulé QPSK à 2 Gbit/s. Les commutateurs photo ultra-rapides sont également des candidats potentiels en tant qu'échantillonneurs optique dans les convertisseurs analogique-numérique. Enfin, une analyse est présentée pour montrer le potentiel de commutation di photoconducteur InGaAs dans de tels dispositifs.

 
Membres du jury :
  • Jean-François ROUX - Directeur de thèse
  • Anne-Laure BILLABERT - Rapporteur
  • Guillaume DUCOURNAU - Rapporteur
  • Jean-Emmanuel BROQUIN - Examinateur
  • Frédéric VAN DIJK - Examinateur
  • Cyril RENAUD - Examinateur

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Partenaires

Thèse préparée dans le laboratoire : UMR 5130 - Institut de Microélectronique, Electromagnétisme et Photonique -Laboratoire d'hyperfréquences et de caractérisation ,sous la direction de Jean-François ROUX, directeur de thèse et Béatrice CABON Codirecteur.

mise à jour le 19 septembre 2019

Univ. Grenoble Alpes