Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements > Soutenance de Thèses

Soutenance de thèse Ramin KHAYATZADEH

Publié le 16 septembre 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 22 septembre 2015 | Plan d'accès
Soutenance de Ramin KHAYATZADEH pour une thèse de DOCTORAT de l'Université de Grenoble, spécialité OPTIQUE et RADIOFREQUENCES,  intitulée :
Amphithéatre M001-Grenoble INP - Phelma
3 Parvis Louis Néel - CS 50257
38016 Grenoble Cedex 01

"Convergence des technologies optique et radio pour la génération dédiée aux communications aux fréquences supérieures à 60 Ghz "

Ramin KHAYATZADEH

Ramin KHAYATZADEH

Mardi 22 Septembre  2015 à 9h30

Résumé de Thèse:
Ces travaux de recherche portent sur les systémes de communication radio-sur-fibre aux fréquences millimétriques supérieures à 60 Ghz. Cette thèse s'articule autour de 3 problématiques cruciales pour ces systèmes : la mesure du bruit de phase des signaux millimétriques instables générés par voie optique, la suppression de l'impact du bruit de phase sur les performances des systèmes de communications radio-sur-fibre par l'utilisation de techniques de conversion de fréquences non-cohérente, et enfin l'étude de l'impact du bruit d'intensité sur les performances des systèmes à détection non-cohérente.
  • La première partie du travail présente une nouvelle technique de détection numérique du bruit de phase , capable de mesurer le bruit de phase à m'importe quelle fréquence millimétrique générée par voie optique et donc le plus souvent instable.Il est possible de mesurer le bruit de phase pour uen large gamme de fréquences de décalage, allant de fréquance très proches de la porteuse à desbruits lointains grâce à l'adaptation de la résolution fréquentielle de la mesure.Cette mesure se fait de plus l'approximation des petits angles, très souvent utilisés.
  • Dans la deuxième partie, un système de communication milimétrique basé sur une détection non-cohérente est étudié.L'étage de conversion de fréquences électrique permettant l'analyse des signaux est réalisé avec une détection d'enveloppe, ce qui permet de s'affranchir des variations de phase et de fréquence de la porteuse générée par voie optique.
Pour terminer, des études théoriques et expérimentales sont menées sur l'impact du bruit d'amplitude sur les systèmes radio-sur-fibre utilisant ce type de détection non-cohérente.
Les simulations, basées sur des modèles théoriques, sont capables de déterminer quel bruit est prédominant lors des mesures d'EVM parmi les bruits optiques et électriques .
Cette technique s'appuie sur l'observation de l'évolution de l'EVM sur la puissance optique reçue.

Membres du jury :
• Béatrice CABON : Directeur de thèse
• Julien POETTE : Co-encadrant de thèse
• Jean-Pierre VILCOT : Examinateur
• Tchanguiz RAZBAN HAGHIGHI : Rapporteur
• Olivier LLOPIS : Rapporteur

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Partenaires

Thèse préparée dans le laboratoire IMEP-LaHC  sous la direction de Béatrice CABON (EEATS) , directeur de thèse, et Julien POETTE, Coencadrant.

mise à jour le 4 avril 2017

Contact

Mme CABON Béatrice
Envoyer un mail

Documents à télécharger

Univ. Grenoble Alpes