Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements > Soutenance de Thèses

Soutenance de thèse de Kevin MOROT

Publié le 6 mars 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Soutenance 8 mars 2018 | Plan d'accès
Soutenance de thèse de Kevin MOROT pour une thèse de DOCTORAT de l' Université de  Grenoble Alpes , spécialité  "OPTIQUE ET RADIOFREQUENCES ", intitulée:

 Amphi Pôle Montagne- University Savoie Mont-Blanc
Campus de Savoie-Technolac
73370-Le Bourget-du-Lac

« Intégration et modélisation RF des interconnexions 3D pour l’interposeur photonique »

Kevin MOROT

Kevin MOROT

Jeudi 8 Mars 2018 à 10h15

Résumé:
Désormais l’essor des réseaux de télécommunication conduit à privilégier les transmissions optiques plutôt qu’électriques. L’interposeur photonique est proposé pour intégrer un transmetteur électro-optique au plus près des puces électriques. Les travaux présentés dans ce mémoire de thèse visent à optimiser la propagation des signaux à 100 Gbps au sein d’un réseau d’interconnexions électriques tridimensionnelles. Une première étude montre l’intérêt de la transmission des signaux rapides par la face avant pour la technologie actuelle. La transmission entre deux puces est alors limitée à une distance de 2,3 mm, impliquant de placer les entrées et sorties en périphérie des puces ou de régénérer le signal par des fonctions additionnelles. Le développement et l’application de modèles paramétrables d’interconnexions conduit à des recommandations de technologie et de conception pour améliorer les performances des chaînes d’interconnexions 3D. Les performances envisageables par l’application de solutions technologiques de rupture, telles que l’intégration de cuivre épais dans les lignes RDL, sont évaluées pour les communications inter-puces et puce-à-BGA. Le routage du signal entre deux puces par la face avant bénéficie alors d’une augmentation de 26 % de sa portée. Par ailleurs, les chaînes de transmission en face arrière voient leur distance de transmission s’accroître de 144 % en dissipant 66 % moins d’énergie en comparaison au cas de référence actuel et pour un substrat standard. Ces résultats contribuent à améliorer la flexibilité du routage du signal électrique dans l’interposeur photonique faisant de ce dernier une solution d’avenir.

Mots clés :
Interposeur photonique, interconnexion 3D, transmetteur électro-optique, modèle électrique paramétrable, caractérisation radiofréquence, optimisation
 
Membres du  jury :
  • M. Bernard FLECHET – Directeur de thèse
  • M. Thierry LACREVAZ – Co-directeur de thèse
  • M. Ronan SAULEAU – Rapporteur
  • M. Wenceslas RAHAJANDRAIBE – Rapporteur
  • Mme. Sonia BEN DHIA – Examinateur
  • Mme. Geneviève MAZE MERCEUR – Examinateur
  • Mme. Hélène JACQUINOT – Encadrant (CEA-LETI)
  • M. Alexis Farcy – Encadrant (STMicroelectronics)

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Partenaires

Thèse préparée dans le laboratoire : UMR 5130 - IMEP-LAHC  (Institut de Microélectronique, Electromagnétisme, Photonique – Laboratoire Hyperfréquences et Caractérisation) sous la direction de M.Bernard FLECHET , Directeur de thèse  et de M. Thierry LACREVAZ – Co-directeur de thèse.


Rédigé par Brigitte Rasolofoniaina

mise à jour le 6 mars 2018

Contact

M.Bernard FLECHET
Envoyer un mail
anglais
IMEP-LAHC
Site de Grenoble
Grenoble INP - Minatec : 3, Parvis Louis Néel - CS 50257 - 38016 Grenoble Cedex 1

Site de Chambéry
Université de Savoie - F73376 Le Bourget du Lac Cedex
 


  CNRS  http://www.cnrs.fr      Site Grenoble-INP http://www.grenoble-inp.fr       Université Grenoble Alpes (UGA)      Université Savoie Mont Blanc
Univ. Grenoble Alpes