Aller au menu Aller au contenu
Evénements de l'IMEP-LAHC
Microélectronique, électromagnétisme, photonique, hyperfréquences
Evénements de l'IMEP-LAHC
Evénements de l'IMEP-LAHC

> Evénements > Evnmts-Soutenance HDR

Soutenance "Habilitation à Diriger des Recherches" de Gustavo ARDILA

Publié le 17 décembre 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
Soutenance 21 janvier 2022 | Plan d'accès
Soutenance de la candidature à l’Habilitation à Diriger des Recherches de Gustavo ARDILA intitulée:
Salle Z306/ PHELMA
3 Parvis Louis Néel
38016 Grenoble

Nanostructures piézoélectriques semi-conductrices : De grands espoirs pour les applications de transducteurs mécaniques

Gustavo ARDILA

Gustavo ARDILA

Vendredi 21 Janvier 2022  à 9h30
Résumé :
Les films minces piézoélectriques sont largement utilisés dans le micro et nanodispositifs de type actionneurs et résonateurs, ainsi que dans les capteurs et les systèmes de récupération d’énergie  mécaniques pour les applications IoT (Internet of Things) ou les réseaux de capteurs sans fil. La nanotechnologie impliquant des matériaux piézoélectriques est une direction de recherche clé. Les nanocomposites piézoélectriques basés sur des nanofils semi-conducteurs sont notamment une alternative aux films minces avec des avantages attendus de la nanostructuration, tels que la fabrication à basse température, une plus grande flexibilité que leurs homologues en film mince et des coefficients piézoélectriques plus élevés. Les nanofils piézoélectriques à croissance verticale (de ZnO ou GaN par exemple), noyés dans une matrice isolante, sont un exemple typique d'un tel nanocomposite piézoélectrique. Ils pourraient être envisagés en substitution des matériaux piézoélectriques, pour partie toxiques, utilisés actuellement et pourraient ouvrir la voie vers de nouvelles technologies et de nouvelles architectures de composants.
Cette présentation exposera le travail de recherche qui a été mené pendant mon année de post-doctorat en 2008 au LAAS-CNRS (Toulouse) puis depuis mon recrutement en septembre 2009 à l’IMEP-LaHC (Grenoble) en tant que maître de conférences. Ce travail illustre, à partir d’une approche à la fois théorique et expérimentale, l’utilisation de couches épaisses, de couches minces, de nanocomposites et de nanostructures piezoélectriques individuelles pour différentes applications de type capteurs ou récupération d’énergie mécanique.

COMPOSITION DU JURY :
  • Mme. Guylaine POULIN-VITTRANT,  CR CNRS, GREMAN, Tours: Rapporteur
  • M. Skandar BASROUR, PR Université Grenoble Alpes (Polytech): Rapporteur
  • M. Adrien CARRETERO, CR IES, Montpellier: Rapporteur
  • Mme. Carole ROSSI, DR CNRS, LAAS-CNRS, Toulouse: Examinateur
  • Mme. Noelle GOGNEAU,  CR CNRS, C2N, Palaiseau: Examinateur
  • Mme. Mireille MOUIS, DR CNRS, IMEP-LaHC, Grenoble: Examinateur

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 20 décembre 2021

anglais
IMEP-LAHC
Site de Grenoble
Grenoble INP - Minatec - 3, Parvis Louis Néel , CS 50257 - 38016 Grenoble Cedex 1

Site de Chambéry
Université Savoie Mont Blanc - Rue Lac de la Thuile, Bat. 21 - 73370 Le Bourget du Lac
 
 
  Logo CNRS_2019       Logo Grenoble INP - UGA Université Grenoble Alpes      Université Savoie Mont Blanc
Université Grenoble Alpes